Le drainage lymphatique esthétique manuel

 

Le drainage lymphatique manuel est une technique de massage doux destinée à stimuler la circulation de la lymphe et à détoxiquer l'organisme, tout en renforçant le système immunitaire. Le drainage lymphatique manuel s'effectue avec les doigts et la paume des mains sur l'ensemble du corps, en suivant le sens de la circulation lymphatique et en variant la pression.

La lymphe est un liquide incolore qui circule dans les vaisseaux lymphatiques grâce aux contractions pulsées des muscles et des vaisseaux sanguins. Comme un système d’évacuation des déchets, elle draine les liquides excédentaires, les toxines et les débris cellulaires. Des ganglions situés le long les vaisseaux lymphatiques, en particulier aux plis de l’aine, sous les aisselles et de chaque côté du cou, permettent de filtrer la lymphe et d’éliminer les toxines et les débris qu’elle transporte.

Lorsque la circulation de la lymphe est déficiente, le corps peut s'affaiblir et s'intoxiquer, ce qui risque d’entraîner divers problèmes de santé : enflure des membres, vieillissement prématuré, cellulite, jambes lourdes, vergetures, etc

Le  drainage lymphatique est une technique manuelle qui vise à améliorer ou à régulariser la circulation lymphatique. Il excerce un effet curatif aussi bien que préventif.
Le drainage lymphatique est un véritable coup de fouet énergétique pour l'organisme. Il provoque une sensation immédiate de bien être.

Il est un traitement de choix pour :

- Réduire les oedèmes
- Les troubles de la circulation lymphatique et/ou veineuse (jambes lourdes)
- Regénérer les tissus
- Améliorer les problèmes d'esthétique du visage
- Lutter contre la fatigue et le stress
- Eliminer les toxines et les déchets
- Renforcer les défenses immunitaires
- Stimuler la circulation lymphatique
- Réduire la cellulite

 

QU’EST-CE QUE LE DRAINAGE LYMPHATIQUE ?, COMMENT ÇA FONCTIONNE ? QU’EST-CE QUE LES GANGLIONS ? etc…

C’est une technique qui draine les liquides du corps qui sont en excédent et améliore la circulation dite « de retour ». Ce drainage s’effectue, contrairement à un massage, d’une manière très délicate, lente, avec une pression très légère.

Plusieurs de mes clients me pose ces questions :

Pourquoi est-ce si doux ? on dirait des caresses !

Parce qu’il a d’une part une action relaxante et antalgique, et d’autre part, parce que les vaisseaux lymphatiques sont tellement fins « comme des fils de soie » que l’on comprimerait ces vaisseaux si on appuyait très fort. Il n’y aurait donc pas de drainage mais un massage.

Pourquoi commence-t-on le drainage avec des mouvements sur le cou et derrière la tête (dit mouvements d’ouverture et de vidange) ?

Ce sont des mouvements que l’on pratique sur les côtés du cou et derrière la tête pour « ouvrir », « vidanger » les chaînes lymphatiques. Ils doivent être faits au début de tout traitement pour un bon effet du drainage. En effet, la station d’arrivée de la lymphe doit être libre pour pouvoir accueillir le liquide provenant des autres parties du corps. En plus, cette manœuvre peut aider dans le diagnostic : s’il y a douleur, les ganglions sont peut-être en contact avec les agents infectieux.

Qu’est ce que la lymphe ?

C’est un liquide incolore et transparent qui circule dans les vaisseaux lymphatiques de notre corps.

 

Comment circule la lymphe ?

 

Dans notre organisme il y a 2 types de circulation : la sanguine et la lymphatique. La première est caractérisée par l’apport de sang par les artères, le retour du sang par les veines, et une pompe (le cœur), qui rythme le tout. La circulation lymphatique est uniquement dite « de retour ». Elle circule dans les vaisseaux lymphatiques dans le sens contraire de la gravité. Elle remonte (tête et cou exceptés) jusqu’au cou et retourne dans le sang, parfaitement débarrassée des toxines.

 

Comment fait-elle pour remonter puisqu’il n’y a pas de « pompe « ?

 

Dans les vaisseaux lymphatiques il y a des « lymphangions » qui se contractent 5 à 10 x par minute. Ce sont eux qui font avancer la lymphe en se contractant. Les vaisseaux lymphatiques, qui sont parallèles aux vaisseaux artériels, sont stimulés par les impulsions cardiaques.

 

Qu’est-ce qu’un ganglion lymphatique ?

 

Nous avons 600 à 700 ganglions lymphatiques dans le corps, ils mesurent  6 à 7 mm de diamètre. Ce sont des « stations de filtrage ». La lymphe arrive dans les ganglions, elle est nettoyée et ressort. Elle continue son chemin jusqu’au prochain ganglion qui continue d’éliminer les corps étrangers, (bactéries, virus etc). Le ganglion produit aussi des cellules immunitaires. Quand la lymphe arrive au cou, elle est complètement stérilisée et peut aller à nouveau dans la circulation sanguine.

 

A quoi sert le drainage lymphatique manuel ?

 

Il a des effets thérapeutiques, et esthétiques : Il sert en priorité à dégonfler les tissus, (anti-œdémateux) il est antalgique et relaxant, il a un effet immunitaire et cicatrisant, il est régénérant. Il peut améliorer : l’acné, (drainage du visage) les problèmes digestifs, la cellulite, les jambes lourdes, la circulation, (drainage du ventre, lombo-fessier et des jambes) les mains et les doigts enflés (drainage des bras) etc…

 

Pourquoi, lors d’un drainage, ne se retourne-t-on  pas sur le ventre pour traiter le dos des jambes ?

 

Parce que nous suivons le sens de la lymphe, afin de la faire arriver dans les ganglions de l’aine, station de filtrage très importante.

 

Pourquoi le thérapeute pose des questions avant un traitement, du type « avez-vous de la fièvre, ou avez-vous une tumeur ?… » Pourquoi ne doit-on pas faire de drainage lymphatique manuel quand on est malade ?

 

Lors d’une infection, l’agent bactérien ou viral se retrouve très rapidement dans la lymphe avant d’arriver dans la station de filtrage (ganglions). Ceux-ci gonflent alors rapidement afin d’accueillir un grand nombre de cellules immunitaires ciblant l’agent en question. Ils constituent donc une barrière contre la dissémination. En pratiquant un drainage à ce moment- là, on ne ferait que diffuser l’infection à la station ganglionnaire suivante, ce qui nuirait au patient, alors qu’en laissant les cellules immunitaires faire leur travail, le problème se résoudrait tout seul.

Par contre, si la situation aigüe est résolue (plus de fièvre et douleurs) le drainage lymphatique est indiqué pour nettoyer les tissus des stagnations éventuelles et éliminer alors les mauvaises toxines. Ainsi, en prévention, le drainage est conseillé pour améliorer l’immunité.

 

Y a-t-il d’autres contre-indications pour pratiquer le drainage lymphatique manuel ?

 

Oui, il ne faut pas le pratiquer en cas de tumeurs malignes ou suspectées, ou de tuberculose.  Ceci pour la même raison que pour l’infection aigüe. En effet, sauf autorisation du corps médical, on ne pratique pas de drainage, parce que les cellules cancéreuses pourraient se déplacer plus rapidement dans l’organisme. De même pour la tuberculose qui est une maladie bactérienne, le bacille en cause pourrait migrer très vite dans la circulation lymphatique, ce qui provoquerait l’aggravation de la maladie.

Par contre, on peut le pratiquer en cas d’insuffisance rénale et cardiaque, en prenant des précautions, c’est-à-dire, que l’on effectuera le drainage sur un membre à la fois, ceci afin d’éviter l’arrivée de trop de liquide, tout en permettant au patient d’alléger le volume de ses œdèmes. On peut également le pratiquer sur une personne ayant une hyperthyroïdie ou de l’asthme, en étant « très léger » dans les mouvements d’ouverture et de vidange de la lymphe.


1H 9500 xpf

30 min 4500 xpf